DUNE PODCAST SERIE #4 – TOSCAN HAAS

Français d’origine Corse, c’est à Paris que Toscan Haas – Théo de son vrai nom – fait ses débuts. Entre la radio depuis laquelle il anime une émission sur la musique électronique et sa passion pour le DJing, Théo est avant tout un vrai fêtard. Et comme tout bon fêtard passionné de techno qui se respecte, Théo a un jour atterri à Berlin, et il y est resté. Il y affine ainsi sa sélection, déjà bien orientée vers l’Europe de l’est et découvre une club-culture très différente de la scène française. Il nous livre aujourd’hui une heure de techno minimal estampillée Berlin, parfait pour nous dépoussiérer les tympans.

 

Salut Théo, déjà merci d’avoir accepté l’invitation ! Super podcast, ça réveille !

Salut Louis, merci à toi de m’avoir proposé de faire ce podcast pour Dune ! Ah ça oui, c’est l’objectif haha.

Ca fait maintenant un moment que tu écoutes de la musique électronique, peux-tu nous expliquer ton parcours ?

J’ai commencé très rapidement par les grands classiques d’Ostgut Ton, qui reste pour moi un label exceptionnel. Que ce soit pour les prods du Berghain comme pour celles du Pano, il y a toujours cette petite touche nébuleuse et feutrée qui me fait vriller. J’ai ensuite écouté de la micro et ses dérivés. Tout le monde mixait, écoutait, parlait de micro dans mon entourage, c’était pas facile de ne pas tomber dedans. Mon séjour à Berlin m’a remis les idées en place haha. Je pense que ma musique n’a jamais été aussi cohérente avec moi même qu’à ce jour.

Et quels sont les artistes qui t’ont le plus inspiré jusque là ?

Les ingrédients qui font ma musique aujourd’hui proviennent de différents types de techno. Tout d’abord j’aime la techno groovy et sexy que propose des artistes comme DVS1 ou Freddy K dans leurs sets. Pour ce qui est du style de mix, Ben Klock et Shifted m’ont énormément inspiré. Ils font parti des rares artistes à proposer une telle puissance dans leur techno. Leurs sets se veulent progressifs et évitent au maximum les breaks planants, donnant l’impression d’un cumul de loop progressives sans fin. Ma techno repose énormément sur les fréquences basses. Beaucoup d’artiste sont focalisés sur ce style de techno dans leur set comme Function, Somewhen, Etapp Kyle ou même Luke Slater pour ses basslines profondes et électriques. Enfin pour toute la partie rythmique qui m’est si cher, je pense que Ben Sims, Jeroen Search et Blue Hour sont mes plus grandes inspirations.

Dans quel esprit as-tu réalisé ce podcast ?

La particularité de ce podcast, qui pourrait le différencier des autres sets présents sur mon soundcloud, c’est le bpm. Je crois avoir record ce set à 133. Je le voulais énergique et rapide, digne d’une techno dite « autoroute ». Il reste néanmoins assez éclectique par rapport à ce que je pourrais jouer en club. Je souhaitais montrer les différentes facettes de ma techno qui se veut parfois lourde, mélancolique, hypnotique ou angoissante comme le laisseront paraître certains tracks de ce set.

La techno que tu propose est plutôt engagée. On va pas se mentir, ça tabasse ! Qu’est ce que tu écoutes quand tu es plus posé ?

À vrai dire, je passe beaucoup de temps à écouter ce style de techno au jour le jour. Je pense en écouter entre 3 à 4 heures minimum par jour. C’est une musique qui me canalise énormément. Bien évidemment, elle n’est pas toujours aussi puissante et rapide, elle se veut parfois bien plus lente et voluptueuse.

Récemment, on a pu t’entendre jouer pour la closing de Haribo House. Pour les absents, comment c’était ?

C’était la première fois que j’avais l’occasion de mixer devant un tel public. C’était vraiment incroyable ! Je suis extrêmement bien rentré dans mon set ce qui m’a permis d’être à l’aise au commande et de profiter à fond de ma soirée. Pour ce qui est de l’événement en lui même, il se déroulait au sous-sol d’une ancienne école désaffectée. Le collectif Haribo se donne toujours beaucoup de mal pour trouver des lieux atypiques. C’est top, bravo à eux !

33083935_1950135908332873_3630390578040012800_n

Pas trop dur le retour sur Paris après Berlin ? Tu arrives à trouver des soirées qui te conviennent sur Paris ?

Ca a été vraiment dur pendant les 8 mois qui ont suivi mon retour. Je sortais beaucoup dans les soirées gays de Berlin et j’avais du mal à retrouver des soirées qui alliaient bonne musique et public de qualité sur Paris. Ce n’est qu’en janvier de cette année que je me suis rendu compte que ce petit milieu, souvent fréquenté par d’ex-berlinois d’ailleurs, était bien présent sur Paris. Leurs soirées n’ont rien à envier à Berlin !

Quels sont tes projets pour demain ? 

Actuellement je cherche à me produire le plus souvent dans Paris, et si possible dans les milieux que je fréquente en soirées. À terme, ce serait un honneur pour moi d’obtenir une résidence dans l’une de ces soirées. Parallèlement, je travaille sur Ableton. L’objectif serait de me familiariser le plus rapidement possible avec le logiciel pour envisager de sortir un EP d’ici l’année prochaine. Pour ce qui est des jours à venir, je joue à la prochaine Bender au côté de Léa Occhi et Air-One. J’ai tellement hâte !

33160514_166239864045432_3564797575502495744_n

Merci beaucoup Théo, on te souhaite le meilleur pour la suite ! 

Merci à toi Louis, c’était un plaisir de répondre à tes questions !

TRACKLIST : 

Phara – Faffle’s Jam (Drum Mix)

Tensal – Transmisiones 2

Markus Suckut – For Set #1B

Developer – Zodiac Talking

Jeroen Search – Steady Pulse

Cirkle – Tension

Jeroen Search – The Regions beneath

Zadig – Solar Analog

Dold – Shutdown

DisX3 – Vulture

Hiroaki Iizuka – Inside

Lunatik – Nodi (Invite Remix)

Event7 – Really Good

Sedvs Peel – No Touching

Alfredo Mazzilli – Heliodor

Alexander Kowalski – Rotary Deadlock

Under Black Helmet – Impulsive Behavior

HN42 – Steklov

Héctor Oaks – Bringing Down Their System

Publicités
thedunemusic

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s