DUNE PODCAST SERIE #3 – C’AMS

Les racines africaines de la House ne font aucun doute. Cette musique, véritable mélange d’influences en tous genres, a été inventé dans le début des années 80 par de jeunes afro-américains de Chicago. Dès le départ, on sent bien que les valeurs de la House s’inscrivent dans le combat mené pour la cause noire, avec notamment le classique de Mr Fingers sur le discours de Martin Luther King ou les combats menés par Underground Resistance.

Aujourd’hui, c’est le DJ marocain C’Ams – alias Amine – qui nous propose de déterrer ces racines. Entre vocales tout juste sorties d’un village Maasaï, percussions tribales et musique Gnawa, ce mix prend une heure pour dresser un portrait électronique de l’Afrique d’aujourd’hui.

Originaire de Casablanca, c’est à Toulouse, puis à Bordeaux que C’Ams commence vraiment à toucher aux platines. Passionné de musique depuis tout jeune, la House qu’il propose est un mélange de genres entre deep et sonorités africaines. Il est aujourd’hui de retour au Maroc, et a rejoint le crew Under Room, aux cotés de Amine Ouba et Yane. Ils nous préparent d’ailleurs de belles surprises pour cette été… avec notamment une collaboration avec DUNE ! On vous donne plus d’infos très vite.

Assalamu alaykoum Amine ! Merci pour ce podcast, je pense qu’il va tourner une bonne partie de l’été !

Salam Louis, merci encore une fois de m’avoir invité pour ce podcast, j’espère bien qu’il va tourner tout l’été c’est d’ailleurs l’objectif hahaha.

Qu’est ce que tu as voulu exprimer via ce mix ?

À travers ce mix, j’ai voulu faire découvrir aux auditeurs la culture deep house mais plus précisément l’afro car c’est de là que nos racines viennent. Aujourd’hui, on peut constater qu’on revient de plus en plus vers ces origine là. Le public est assez réceptif et en tire des good vibes, c’est important je trouve. Ce mix est composé de beaucoup de percussions, mais aussi de belles mélodies, le tout est très rythmé. À travers ma playlist, j’ai essayé de faire quelque chose qui puisse plaire à tout le monde. Ma mère à commencé a danser dessus, ça prouve que l’afro plaît à tout âge hahaha.

Après plusieurs années en France, tu es de retour au Maroc. Comment est ce que tu vis ça ? Quelle sont les choses que tu es heureux de retrouver, et celle qui vont te manquer ?

Je suis très content d’être au Maroc. Le Maroc, c’est tout pour moi. Je le changerai contre rien d’autre. Je suis content de retrouver mes amis et ma famille, c’est ce qui me manquait le plus. Ce qui va le plus me manquer je pense que ce sont les soirées, toi même tu sais…

Et quels sont tes projets ici ?

Mes projets, c’est déjà d’améliorer mon niveau. Progresser le plus possible, renforcer mes bases et bosser mon solfège. Je peux dire qu’il me reste encore du boulot mais la motivation y est, c’est l’essentiel. Je compte aussi lancer quelques événements ici au Maroc pour faire évoluer le mouvement et faire du Maroc un pays que l’on envie pour sa musique et pour sa culture. Je pense qu’il y a un réel potentiel à développer et je suis confiant. Des écoles de musiques vont bientôt ouvrir et vont permettre aux jeunes d’apprendre. C’est cool je trouve.

Est ce que tu compte t’inspirer de certains événements que tu as pu faire en France pour te lancer ici ?

Oui bien sur ! Je compte m’aider de ces expériences pour faire quelque chose de bon et qui vend du rêve. Je trouve qu’il faut en tirer avantage au maximum. Je pense notamment aux évènements de l’Orangeade, qui est un collectif français qui organise des évènements à bordeaux et un peu partout en France, et bien sur plein d’autres événements, mais je ne vous dévoile pas tout maintenant…

On vient d’annoncer notre collaboration avec Under Room, est ce que tu peux nous donner quelques infos à ce sujet ?

Under room est un jeune collectif kenitri en qui je croît énormément, il a tout le potentiel pour réussir. D’event en event, ils progressent, prennent de la confiance et se font un nom parmi les grands. Il n’y aucune différence entre les collectifs marocains, pour certains c’est juste le manque d’expérience qui ne leur permet pas de progresser et pour d’autre un problème de communication. Under room a fourni un grand travail pour progresser en si peu de temps, je les félicite pour ça. J’ai la chance d’être invité pour leur prochain événement à Rabat ça va être le feu croyez moi, je vous promet quelque chose de magique, de nouveau. Je ne vous en dis pas plus. J’invite tous les lecteurs à venir faire la fête avec nous !

Merci beaucoup pour tes réponses ! On a hâte d’entendre ça, et en attend on se repasse encore une fois ce super podcast « Don’t Forget Afrika ».

Merci a vous de m’avoir invité pour ce podcast. À très bientôt

 

Tracklist 

Silyvi – Mbad yaye (feat Osman)

Melissa Nkonda – Africa

Calypso de sir – Silent Dream

Da Capo – Resistance

julien jabre – War

Da capo – Thando Lwami

Culoe de song – Nguwe (feat Thadiswa Mazwai)

M.que – My lonely World (feat DJ Merlon)

Black coffee – Buya (feat Toshi)

Afro warriors – On my way

Djeff Afrozila – Reborn

Publicités
thedunemusic

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s